ATTENDUE

Lorsque avec le nouvel avril nous reverrons les rondini saettare dans le ciel bleu ?je chuchote du vent printanier ; chini entre la herbe nous ramasserons les premi?res fleurs, et nous sentirons glisser pour les veines le sang novellato de l'amore. Et ?des nouveaux r?ves nous ouvrirons nos coeurs, comme ?maintenant elles nous sembleront sereines les heures mais ces jours chauds et sereins ils y appara?tront tr?s lointains maintenant que nous vivons seulement rares instants l'amore. Je pressens la joie et je la savoure, je prego?te d?j?tien baises et les caresses et nos follies, nos ivresses et dans t'attendre je pense et travaille. Mike

Altre opere di questo autore